Petites immensités • Fotokino • des artistes et des livres que l’on admire • some artists and books we love.



︎


07. Les émaux d’Ettore Sottsass

En 1955, Ettore Sottsass entame une collaboration avec la manufacture Bitossi Ceramiche située en Toscane. Dans l’atelier, se rappelle Fernanda Pivano, son épouse, « il trouve toujours l’ami Aldo Londi et ses ouvriers, qui vont travailler pendant leurs heures libres, un peu pour s’amuser, un peu pour lui faire plaisir. » Il aborde alors la création de vases et d’assiettes en peintre, il dessine avec la couleur pleine, n’utilise pas de dégradés. Il étudie le processus technique de l'émaillage et a commence à l'utiliser sur différents supports, principalement des vases en bois et assiettes métalliques. La nature vitreuse de l'émail donne une épaisseur physique aux surfaces irrégulières, qui contraste avec leur aspect lisse et brillant. Dans ses vases en bois, la brillance et la vivacité des couleurs viennent à l'encontre de la chaleur et de la matité du matériau. Héritées du rationalisme dont il va progressivement se détacher au cours du temps, les formes et rythmes élémentaires avec lesquels il joue naissent également de son admiration pour l’art africain. Ces objets peuvent se voir comme des talismans, ou des tableaux en trois dimensions comme le note Fulvio Ferrari, et laissent déjà entrevoir les partis-pris esthétiques du groupe Memphis qu’il fondera une vingtaine d’années plus tard. Images ︎ Dessins, vases, assiettes, décoration murale, et affiches d’exposition pour la galerie Il Sestante © Musée Casa Mollino © Kunsthal Museum 
© Photos Enzo Asaia.